AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Winter and Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Davor Čestovac
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Toujours au bon endroit ~

Feuille de personnage
Année / Matière enseignée: Sortilèges
Maison: Gryffondor
Baguette: Noyer noir - Ventricule de dragon - 28,4 cm - Etonnament solide et souple

MessageSujet: Winter and Autumn   Dim 14 Déc - 23:31
Winter and Atumn, two lifes, two paths.
Music here


Ils avaient tous quitté progressivement la salle apres son entrée. Ces adultes qui se voulaient plus savants et plus matures que les élèves et qui sans aucun doute l'étaient. Davor avait serré la main de certains de ses collègues, sur lesquelles il avait senti la présence de fines alliances, gage de mariage, gage d'unions heureuses et sans doute éternelles. Une chose de plus à laquelle il n'avait jamais eu droit. Davor était allé s'installer sur le fauteuil du piano exposé dans la pièce à sa demande. Il avait fait de nombreuses démarches pour l'obtenir mais désormais il était content de pouvoir utiliser le bel objet. Davor constatait la pièce se vider. Il ignorait si il en était ainsi car les autres avaient des cours à donner ou si ils étaient incommodés, mal à l'aise, face à sa présence. Cela ne troublait pas tant le slave.

Même ayant fait trimophé plusieures fois les étoiles de Yougoslavie, son équipe de duel nationale, aux championnats internationaux et ayant lui mêne été renommé pour ses talents de duelliste, l'on avait eu du mal à passer outre sa cécité. Dans le monde sorcier il avait au moins réussi à se forger assez de renommée pour que l'on sache rapidement qu'il méritait bien son poste dans cette école. Davor prit sa pipe qu'il garda un moment en main pour en aprécier les aspérités puis l'alluma pour fumer. Il la cala comme à son habitude, en tirant des petits nuages. Le professeur ignorait qui était resté, cela n'avait pas grande importance, mais il savait qu'il restait quelqu'un, il le percevait et pour cela nul besoin de tourner vers lui son regard vide, fixe et dépourvu de vivacité. Des yeux morts sur un visage expressif. Ah il maudissait sa tare génétique qui l'avais privé de la "normalité". Qui l'avait privé de la perspective de fonder une famille. Quelle femme s'encombrerait d'un infirme qui risquait de transmettre son infirmité à ses enfants ? Davor n'avait pas eu l'occasion d'en connaitre. Il avait connu l'amour, avait cotoyé une fille, dont il pensait naïvement qu'elle acceptait son état mais qui était partie dès qu'elle avait trouvé mieux. Ensuite, il n'avait expérimenté les plaisirs de la chair qu'avec des professionnelles qui n'en avaient qu'apres son porte monnaie. Sa sensibilité exacerbée se trouvait comblée par des instants de cet intensité mais l'amour qu'il aurait pu donner à une femme, le fait de prendre soin d'elle, de partager des moments tendres et complices, n'avait jamais été satisfait.

Il ouvrit le couvercle du piano avec soin et se mit à jouer, paisiblement. Les notes avaient sur son esprit un effet apaisant. Le son lui était plaisant. Il n'avait pas besoin de partition, il jouait ici un morceau qu'il connaissait bien, si bien qu'il n'hésitait pas. Du classique, du Schubert. Davor avait appris la musique classique avec des morceaux de Schubert et continuait à en jouer, car il appréciait beaucoup la travail de ce compositeur que l'on disait maitre des lieder. Le slave joua donc l'équivalent d'une dizaine de minutes sans discontinuer, comme un peu coupé du monde, son ouïe developpée jouissant de ce son harmonieux. Une fois ceci fait, il tâcha d'attraper un ouvrage en braille qu'il avait laissé gire sur le piano d'une main, sans prendre la peine de se lever. Le livre se laissa attraper sans difficultés. Mais réalisant de nouveau l'autre présence qu'il finit par identifier comme son collègue en charge de la maison Poufsouffle, il se retourna sur son siège et retira de sa bouche sa pipe pour annoncer de sa voix moyemnement grave, assurée, a peine marquée d'un accent croate, donc slave :


- Bien le bonjour Monsieur McGregor. Je n'ai point eu l'occasion de me présenter à vous, et me semble t'il vous etes le très éminent directeur adjoint, ainsi permettez moi de corriger cette bévue, et pardonnez mon temps de réaction à constater votre présence en ces lieux



Davor enseigne en Goldenrod
Votre professeur s'amuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Winter and Autumn   Lun 15 Déc - 21:54
Winter and Atumn

Feat. Davor Čestovac

Cela faisait déjà un bon moment qu'il était dans la salle des professeurs, une salle dont aucun élève y franchit le seuil de la porte d'entrée. Une salle dont beaucoup de personnes parlent, cette fameuse salle. Elle n'avait rien de particulier, juste une vue resplendissante sur le château plein sud.
Il était en train de corriger les copies que ses élèves lui avait rendu, assi, sur la grande table. Il avait pour habitude de les corriger dans son bureau, mais il était temps que le Directeur Adjoint de Poudlard se mêle à l'équipe pédagogique, un droit, un devoir de regard sur son équipe qu'il devait assumer amèrement. Espionner les gens n'était plus de son âge, même s'il dut faire face à cette manière d'agir quand il était autrefois Auror, mais ce qui s'ensuivit lui a fait perdre ses habitudes. Cela faisait à peine quelque jours seulement qu'il avait pris ses fonctions de Directeur Adjoint. Les longues réunions du soir avec ses collègues l'épuisa et renda sa vie ennuyante, il n'y avait rien de spécial qui se passait. Il adressa la parole à ses collègues en parlant du beau temps et de la bonne ambiance qui règnait au sein de l'équipe, mais sans plus.
Il y avait un piano dans cette fameuse salle, quand soudainement, un professeur prit l'initiative de réaliser une partition qui ne déplaisait nullement à Perceval. Un son mélodieux et agréable à entendre et si finement joué. Il s'estompa de corriger ses copies, posa sa plume délicatement, encore gorgée d'encre, et se leva de cette gigantesque table pour identifier cette personne. De loin, il ne vit pas bien cette personne, il se rapprocha encore plus, et n'arriva pas à identifier ce visage, Perceval n'eut sûrement pas le temps de le rencontrer avec son planning plus que surcharger ces derniers jours. Il s'approcha encore, se plaça juste derrière lui, le regardant en hauteur, ce professeur assit sur la banquette du piano.
Une fois qu'il sentit la présence de Perceval, il se retourna, pipe à la bouche prenant le soin de la retirer pour pouvoir parler.

- Bien le bonjour Monsieur McGregor. Je n'ai point eu l'occasion de me présenter à vous, et me semble t'il vous êtes le très éminent directeur adjoint, ainsi permettez moi de corriger cette bévue, et pardonnez mon temps de réaction à constater votre présence en ces lieux

Non pas étonnant qu'il sache qui est-ce qu'il est, des responsabilités importantes pesées sur les épaules de McGregor. Mais ceci ne faisait pas avancer Perceval, il ne sait toujours pas qui est la personne qui se tenait devant lui.

« Bonjour Monsieur ...» n'ayant pas connaissance son nom, il resta bouche bée en attendant que ce monsieur l'aide à en savoir plus sur lui, en loccurence son nom de famille pour commencer. Celui-ci ne manqua pas de décliner son nom de famille qui n'était ni plus ni moins Čestovac, Monsieurs Čestovac. Perceval en avait entendu parler dans le bureau de Mr Dippet, tout d'un coup, en ayant connaissance de son nom de famille, il savait à qui est-ce qu'il avait à faire. « Monsieurs Čestovac, le professeur de Sortilège ? ». Acheva-t-il ces brefs paroles par un élan de respiration confiant.

CODE BY FREJA

Revenir en haut Aller en bas
Davor Čestovac
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Toujours au bon endroit ~

Feuille de personnage
Année / Matière enseignée: Sortilèges
Maison: Gryffondor
Baguette: Noyer noir - Ventricule de dragon - 28,4 cm - Etonnament solide et souple

MessageSujet: Re: Winter and Autumn   Mer 17 Déc - 0:29
Winter and Atumn, two lifes, two paths.
Music here

- Čestovac... Tel est mon nom si vous ne vous souvenez pas

Davor ne s'en formalisait pas. Il savait son nom peu aisé à retenir. Par contre, il avait déja ici une petite renommée, il était de ces personnes qui de part leur attitude caractéristique savent marquer les mémoires. Il considérait entièrement cet homme qui lui faisait face. Forcement,il devait être au courant de son infirmité, ou l'avoir renarqué, mais cela n'avait provoqué chez lui aucune réaction. Il soutenait ce regard aveugle comme si ces pupilles étaient celles de n'importe qui. Le denommé Perceval était un homme agé; tout en lui le suggerait mais un puit de sagesse et de science. Vêtu d'amples habits de sorcier, il était une bien meilleure représentation physique de l'éminence enseignante que ne l'était Davor. Cependant, le slave se sentait un bon contact avec cette personne, il cherchait un moyen de s'attirer sa sympathie. Il eut un sourire avenant. Au moins son vis à vis se souvenait de son poste c'était déja une bonne chose.


- Si vous le désirez, vous pouvez me tutoyer ou m'appeller Davor. C'est mon prénom. Si cela vous parait trop curieux c'est l'équivalent de David dans ma patrie natale...


Ah sa patrie natale ! La Croatie avait connu plusieurs chamboulement en ce siècle incertain mais au font il y avait toujours été fidèle. Surtout qu'il lui manquait de parler sa langue natale. Le professeur avait jadis été duelliste la bas et quel duelliste ! Connu dans l'Europe par le sobriquet de "Great blind king", tout les amateurs de duel avaient au moins un jour du entendre son nom. Champion d'importants tournois avec les équipes ou "clubs" l'ayant admis, il avait su faire valoir cela lors se son entretient avec le proviseur pour obtenir ce poste.

Autrement il était très fidèle à la maison Gryffondor en ayant cotoyé la préfète lorsqu'il fut encore étudiant. Il y avait certes eu des moments peu plaisant mais il gardait globalement un certain bon souvenir de cette maison. Son homologue de Poufsouffle avait également à sa charge une maison qu'il savait apprécier.

De son sac sortit une petite grenouille, une chose particlièrement ronde et epaisse pour sa taille. Elle alla prendre place sur son épaule, comme si de rien n'était. Cette chose répondait au nom de Margareth, pour une raison des plus inconnues. Et cette chose emit une sorte de bruit s'apparentant a un "miih" pour attirer l'attention de son propriétaire. Propriétqire qui la prit pour la poser sur le piano histoire que Margareth se dégourdisse les pattes sans déranger. Il espérait que cela ne troublait pas son vénérable collègue, aussi, il attendit simplement la réponse que celui ci allait donner à sa demande de "plus de familiarité"...






Davor enseigne en Goldenrod
Votre professeur s'amuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Winter and Autumn   
Revenir en haut Aller en bas
 

Winter and Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Autumn Sky Corner [Validée]
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Test Winter Assaut par Manik
» Jean-Guillaume de Winter
» Une arme éveillée pour tuer : Winter is coming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives d'avant 2017 :: RPs-